MANFREDO BORSI


1922
Copenhague : Collabore à la célèbre revue Vore Damer, en qualité de dessinateur, avec Svend Borberg.
Première exposition sous les auspices de S.E. Monsieur l’ambassadeur d’Italie.
Rencontre Nordström, l’illustre céramiste, et travaille avec lui. Ensemble ils présentent leur pro-duction dans une grande exposition organisée par la Galerie Falk Rasmussen.
Il lance la mode du batik et du velours frappé à la feuille d’or : exécutés chez Fonnesbech.
Il recherche et découvre dans les Etablissements Pens, de nouveaux procédés décoratifs pour la fa-brication de la verrerie artistique, ce qui le conduit à exécuter des panneaux de grande surface qu’il présente dans une exposition, chez Pens. C’est la première du genre.1923
Stockholm: Nombeuses expositions de peintures.

1924
Se rend à Biarritz pour décorer l’Hôtel du Golf, à St-Jean-de-Luz. (Savaglio, propriétaire).
Exécute différentes décorations murales pour les propriétés du Maharajah de Kapurtala et de Ba-zile Zakaroff.
Organise au Grand Hôtel de Biarritz de somptueux galas, sur des thèmes variés, et en brosse les décors.

1925
Se lie d’amitié avec Poiret et se lance, avec lui, dans diverses recherches artistiques.
Réalise la présentation des parfums Rosina (Emboîtages, flaconnages, etc...).
Entre chez Devambez. Collabore avec De Valerio et Capiello (affiches, plaquettes, tracts publici-taire s).
Compose des laques chez Brugier et Charpentier.
Chez Champion (atelier 75): recherche des lignes nouvelles pour la fabrication des meubles. Mi-roirs gravés.
chez Monna Katorza: velours frappé or.
Chez Mirtil: pochoirs, illustrations.
A la Cie des Indes, sous la direction de Blazy: grave la nacre pour la tabletterie et l’utilise, avec la laque, dans la décoration.

1930
Premier voyage en Suisse.
Collabore au premier bulletin mensuel de la section automobile du Touring-Club génevois. (dessins).
Nombreuses peintures murales pour le Palais de la Danse, à Genéve, en collaboration avec le pein-tre Naly.
Exécute plusieurs motifs de décoration pour la foire de Bâle.
Série de panneaux à sujets sportifs pour le Silver Ring du Palais des Sports à Paris, commandée par Jeff Dixon.

1931
Est chargé d’exécuter de nombreuses décorations à l’Exposition Coloniale de Vincennes.
Invente l’éclairage indirect en dissimulant les foyers lumineux dans des motifs de décoration en staff spécialement adaptés à ce nouvel éclairage.

1933
Grand bas-relief pour le Club des Cents, faubourg St-Honoré, Paris.

1936
Important bas-relief en staff, pour le premier étage de la Coupole, à Montparnasse.

1937
Grande fresque pour le bar du Café du Dôme, à Montparnasse, en collaboration avec Umberto Brunelleschi.
Bas-relief pour le bar de l’Hôtel Meurice, rue de Rivoli.
Illustre “Ombre et Lumière” de Germain Beauclair. Editions Denoël et Steele, Paris.

1948
Manfredo Borsi se fixe définitivement à Saint-Paul-de-Vence (A.M.). Ermitage Saint-Georges. Il y installe son atelier de peintre, de graveur, de céramiste.

Jusqu’en 1953 se chargera de la décoration du stand de la cité de Saint-Paul à la foire internationale de Nice.
Il orne la salle des mariages, à la Mairie de Saint-Paul, d’un panneau céramique.
Crée les affiches pour l’Ecole de Combat, au Fort Carré d’Antibes.

 

 

 



Témoignage, 1963


Au pied de la muraille de Chine, 1964


Le retour du soleil
, 1965


Où s'est arrêté la mer, 1965