Enrico Baj

Né à Milan en 1924. Il a participé au premier plan à l’avant-garde des années cinquante auprès de Lucio Fontana, Asger Jorn, Piero Manzoni et Yves Klein. Dans son oeuvre les périodes des “meubles”, des “miroirs” des “dames”, des “meccani” et des “contamina-tions” s’integrent aux thématiques d’engage-ment civil contre la violence et la dégradation. Des premières figurations de la période nucléaire (1951) aux “généraux” (1960), aux “parades militaires” et aux “funérailles de l’anar-chiste Pinelli” (1972), on arrive avec l”’Apocalypse” (1979) à une critique de la con-temporaneité. A travers des figurations mytho-logiques d’un possible day after et d’autres hypothèses de goût kitsch, Bai aboutit en 1991 à un Jardin des délices.
Baj a constamment entretenu un rapport étroit avec des poètes et des hommes de lettres comme Breton, Duchamp, Queneau, De Mandiargues, Eco, Baudrillard, Sanguineti, Paz, Calvino, Volponi, Ballo, Buzzati et une cin-quantaine de livres d’artistes, illustrés avec des estampes et des multiples originaux, en témoi-gnent.
Collaborateur de quotidiens et de revues, Baj a publié une dizaine de livres parmi lesquels “Apprenons la peinture”, “Ecologie de l’art”, “Choses, faits, personnes”, “Choses d’autre monde”.
Il a exposé dans les principales galeries et musées du monde.
Ses oeuvres se trouvent à l’Art Institute de Chicago, à la National Gallery de Washington, àla Tate Gallery de Londres, au Centre Georges Pompidou de Paris, au Guggenheim de Venise
et dans les musées de Vienne, Stockholm Milan, Sidney etc... Il existe de nombreux ouvrages sur son travail. Citons: “Catalogue général de l’oeuvre de Baj”, édité par Bolaffi en 1974, le ‘Catalogue général des estampes origi-nales” édité par Electa en 1986 et la mono-graphie “Le jardin des délices” édité par Fabbri en 1991 avec des textes de Eco, Baudrillard et Kuspit.

 


RETOUR INDEX ARTISTES